2 Îles, 2 Histoires, 1 Quartier

2 Îles, 2 Histoires, 1 Quartier est une exposition multimédia qui s’inscrit dans le cadre des activités du 375e anniversaire de Montréal et sera présentée à la Maison d’Haïti, partenaire du projet, du 7 octobre au 5 novembre 2017. Cette exposition retrace, en art contemporain, l’histoire de deux îles; Montréal et Haïti. Les créateurs de cette exposition, Marie-Denise Douyon et Radu Juster explorent en photographie, peinture, vidéo et installations interactives, des moments clé de ces deux histoires, de leurs peuples fondateurs et des premières nations. Leurs créations interpellent nos visions identitaires tant au niveau personnel qu’au niveau collectif et sociétal et particulièrement au sein des communautés de Saint-Michel, arrondissement à forte densité de familles d’origine haïtienne.

L’exposition s’articule en deux volets : un volet historique et éducatif qui s’accompagne de capsules audio et de textes explicatifs préparés par le Centre international de documentation et d'information haïtienne caribéenne et afro canadienne (CIDIHCA) et un volet artistique, mettant en valeur des photos, peintures et installations de Marie-Denise Douyon et Radu Juster.

L’exposition résume en une expérience sensorielle et visuelle le parcours unique de la première nation noire indépendante, de l’époque Tainos et Arawak, à la conquête espagnole et la colonisation française, de l’esclavage à la révolte de Jean-Jacques Dessalines et de Toussaint Louverture, de l’indépendance, à la dictature et aux flux migratoires vers diverses terres d’accueil, dont Montréal. Un histoire qui s’inscrit dans un contexte global impliquant, les peuples autochtones, l’Europe ainsi que les Amériques. Une histoire qui lie le destin de deux îles et deux peuples, les haïtiens et les Montréalais du quartier Saint-Michel.

Pour informations contacter :
Émilie Pacciarella,
Agente de développement
 T 514.326.3022
F 514.326.3024
Cell 438.932.4295
developpement@mhaiti.org
3245 avenue Émile Journault
Montréal(Québec), H1Z 0B1

À bout de souffle, de sueur et de sang, œuvre de Radu Juster et Marie Denise Douyon
La conception et production de l’exposition sont réalisées par Marie‐Denise Douyon, artiste en arts visuels et directrice artistique et Radu Juster, réalisateur et photographe, avec le soutien de Marjorie Villefranche, directrice de la Maison d’Haïti, Frantz Voltaire, directeur du CIDIHCA, Stéphane Martelly, écrivaine d’origine Haïtienne, Désirée Rochat, archiviste à la Maison d’Haïti, Rhodnie Désir, chorégraphe et danseuse d’origine haïtienne.

Publique cible
Cette exposition cible non seulement les citoyens montréalais de toutes origines, mais également, les personnes immigrantes et les québécois d'origine haïtienne desservis par la Maison d’Haïti. De plus, elle s’adresse plus particulièrement aux étudiants et écoliers, qui y découvriront en parallèle à l’histoire de Montréal et de ses peuples fondateurs, autochtones, français, anglais et noirs, l’apport unique de la première république noire dans les mouvements de libération des Amériques; les conséquences de la dictature et de l’occupation étrangère menant à l’exil vers une terre d’adoption, le Québec.

Pour informations contacter :
Marie-Denise Douyon
mddouyon@videotron.ca
Tél. : 514 999-4253

Marie-Denise Douyon
Loup Blanc affamé © Marie-Denise Douyon et Radu Juster
Le nomadisme marque très tôt le parcours de cette artiste qui quitte dès l'âge de trois ans Haïti, sa terre natale, avec sa famille. Ils s'exilent vers l'Afrique du Nord et s'établissent à Médéa en Algérie. En 1966, la famille Douyon franchit la frontière Marocaine et s'installe à Casablanca où ils y resteront pendant une quinzaine d'années. Après le secondaire, elle opte pour les arts plastiques et poursuit ses études en arts visuels au Fashion Institute of Technology de New York d'où elle sort lauréate de sa promotion en 1987.
Établie à Montréal depuis 1991, le parcours artistique de Marie-Denise Douyon est marqué par la transhumance et par l'expression d'une identité qui puise désormais à même la contemporanéité de sa ville d'adoption, Montréal.
Bien que son inspiration soit d'origine africaine et créole, Marie-Denise Douyon révèle les multiples facettes de l’évolution d'un art influencé par des parcours d’exil, de transhumance et de quête identitaire. L’œuvre de l’artiste révèle une identité métissée qui s’abreuve aux confluents de trois cultures, son pays d’origine, Haïti, la terre de son enfance, le Maghreb et sa terre d’accueil, le Québec.
Pour informations contacter :
Marie-Denise Douyon
mddouyon@videotron.ca
Tél. : 514 999-4253


Radu Juster
Originaire de Bucarest en Roumanie, Radu Juster étudie l’architecture à l’École spéciale d’architecture de Paris, avant de s’établir à Montréal en 1976. Dans les années 80, il initie et dirige pendant quatre années, en Haïti, un projet de recherche et développement en technologie de construction, financé par l’Agence Canadienne d’aide à l’enfance. Depuis 25 ans, Radu Juster pratique l’architecture dans le Bureau de planification de l’Université McGill, mais ses passions premières demeurent la photographie, la scénarisation et la réalisation de courts métrages de fiction et de matériel multimédia éducatif.

Fondateur et directeur d'Amedem Média, une compagnie montréalaise de production de films et de matériel éducationnel multimédia, ses films ont été présentés dans de nombreux festivals à l’international et au Canada. Ses photographies figurent parmi des collections privées internationales et ont remporté de nombreux prix.

Rapide à la gâchette © Marie-Denise Douyon et Radu Juster
L’élément de surprise est une composante récurrente dans l’œuvre de Radu Juster. Entre lieux inédits, personnages irréels et lumières intemporelles, l’artiste nous entraîne vers des univers mystiques, ludiques, contemporains et majestueux.

Pour informations contacter :
Radu Juster
radu.juster@gmail.com
Tél. : 514 386-9744