Flavia Garcia et José Maria Gianelli à l'espace Koudjay

Flavia Garcia et José Maria Gianelli

Flavia Garcia est venue au monde dans le quartier de Belgrano, à Buenos Aires. Dès son plus jeune âge, deux passions dominent sa vie: le français et le tango.

C'est par amour pour cette langue apprise à Buenos Aires, qu'elle décide de s'installer au Québec en 1987. À Montréal, elle se consacre à la langue française, à la poésie et à la musique. Enseignante, organisatrice d’événements culturels, conférencière, traductrice de poésie, auteure, chanteuse, elle n’a qu’une idée en tête : tendre un pont entre son pays d’origine, l’Argentine, et son pays d’adoption le Québec.

En 2009, elle rencontre José Maria Gianelli qui la met au défi d'écrire des textes pour ses musiques originales. Depuis lors, c'est elle qui signe pratiquement toutes les compositions du pianiste-compositeur.

Ses textes en espagnol et en français parlent de thèmes variés: du déracinement à l'espoir en passant par les nouvelles expériences de vie des immigrants, tout en tâchant de créer un dialogue entre les nouveaux arrivants et les Québécois de souche.

Depuis 2010, elle fait partie de la formation El Trio Argentino en interpértant des tangos classiques ainsi que ses propres tangos, milongas et valses. Elle donne à l'ensemble le charme d'une voix bien portègne entremêlée des belles inflexions de l'accent québécois, appris à Montréal.

Sa voix vient du coeur et touche au coeur ceux qui l'entendent.
La gente de mi ciudad est son premier album, réalisé avec le soutien financier du Conseil des arts du Canada

Fils du bandonéoniste argentin Rafael Gianelli, le maestro José Maria Gianelli joue du tango d'aussi loin qu'il se souvienne. Installé au Québec dans les années 70, il fut le pianiste accompagnateur d’un nombre incalculable d’artistes québécois et eut la chance de travailler avec des musiciens exceptionnels, parmi lesquels Astor Piazzolla, lors de son passage à Montréal.
Souvent en tournée au Québec au Canada, aux États-Unis, en France, en Asie, il serait trop long d’énumérer les expériences professionnelles du pianiste qui compte à son actif, 250 pièces enregistrées.

C’est en rencontrant la chanteuse Magdalena, dans les années 90 qu'il décide de faire honneur au tango et aux rythmes de son pays d’origine en créant son premier album de tango « Tango loco, tango reo », avec paroles et musiques originales. Un récit musical coloré, des histoires de vie en chanson, des rythmes ou le tango et la culture populaire se côtoient joyeusement

Entre 2005 et 2008, Jose Maria Gianelli compose la musique et les paroles de son deuxième album Candombe de Montréal avec l’appui du Conseil des Arts du Canada. Le fruit de ce travail voit le jour en 2009.

C'est dans les années 90 que José Maria Gianelli fonde El Trio Argentino, dont la vocation initiale était d'agrémenter les milongas montréalaises en jouant, accompagné d'un violon et d'une contrebasse, du tango live. Parallèlement, il se présente avec Magdalena dans de nombreuses Maisons de la culture du Québec ainsi que partout au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Belgique et en France. Ils font ensemble le Tour de la Gaspésie, entre autres.

Puis, en 2010, il invite Flavia Garcia à se joindre au Trio Argentino afin de donner une voix portègne à son ensemble.

Jose Maria Gianelli continue toujours son travail de composition.
En 2019, il sort son troisième album de musiques originales LA GENTE DE MI
CIUDAD

LA GENTE DE MI CIUDAD met en valeur l'apport des immigrants à la ville de Montréal où il fait si bon vivre ensemble.

Jeudi 13 août à 19h. Cliquez sur le lien pour voir la performance de Flavia Garcia et José Maria Gianelli: www.centredesartsmh.org