Joseph Davilmar Théodore

Pour la plupart des Ouanaminthais et certains visiteurs, cette maison délabrée ne fait naître aucun souvenir, puisqu’on ignore à qui elle appartenait. Pourtant ses murs lézardés cachent une tranche de notre histoire nationale. Elle fut la résidence privée du Sénateur Joseph Davilmar Théodore qui deviendra président de la République d’Haïti à partir de Novembre 1914. Aujourd’hui elle est en ruine, parce que c’est ainsi que nous choisissons de conserver nos souvenirs historiques. Elle peut être vue à la Rue Edouard Mackensie à Ouanaminthe.

Cinq faits concernant la présidence de Davilmar Theodore sont à signaler :

1. Sous son Gouvernement, des Marines américains ont débarqué d’un bateau de guerre appelé Mathias, pénétré dans l’enceinte de la banque nationale (consortium franco-allemand) et emporte des caissons contenant $500.000 en pièces d’or. C’était le 18 Décembre 1914. Cet argent déposé à la City Bank où il arriva le 26 Décembre ne reviendra jamais en Haïti.  

2. Il avait Rosalvo Bobo comme son ministre de l’intérieur

3. Il fut chassé du pouvoir par Vilbrun Guillaume Sam, son délégué dans le Nord, un condamné à quinze ans de travaux forcés pour son implication dans l’affaire des bonds consolidés.

4. En prenant le chemin de l’exil en Février 1915, il n’avait pas un centime en poche. Sur son chemin pour la Jamaïque le bateau qui l’y transportait s’arrêta à Jacmel où l’ancien Président reçut de la population de la cité d’Alcibiade Pommayrac une aide financière

5. Il revint mourir au Pays. Le président Philippe Sudre Dartiguenave lui refusa, sur l’ordre des Américains, des funérailles nationales sous prétexte qu’il fut un chef Caco.

Texte: Roger Gaillard