Albert Mangonès

Formé à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles et à l’université Cornell de New York (études d’architecture entre 1939 et 1942), Albert Mangonès est en 1944 parmi les fondateurs du Centre d’art de Port-au-Prince, qui joue un rôle important dans la découverte des peintres populaires d'Haïti.

En 1968, Mangonès est l’auteur d’une sculpture emblématique de l’histoire d’Haïti : le monument au Marron inconnu (le Nèg mawon, en créole).

Fondateur en 1979 de l’ISPAN, Institut de sauvegarde du patrimoine national, Albert Mangonès est l’un des pionniers de la sauvegarde du patrimoine monumental d’Haïti. Il participe aux travaux de restauration de la citadelle La Ferrière, et du parc national historique incluant le palais de Sans-Souci et le site de Ramiers, dans le Nord d’Haïti, classés au Patrimoine mondial par l’Unesco.