Mhaiti.org

Communiqué de presse -30.11.2023

Share This Post

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Pourquoi le gouvernement de François Legault dit-il NON à un programme spécial visant à parrainer des francophones et francotropes des Amériques?

Montréal, le 30 novembre 2023 – La Concertation haïtienne pour les migrant.e.s (CHPM) demande au gouvernement de la CAQ de revenir sur sa décision d’exclure du programme spécial de parrainage humanitaire, des personnes qui seront prises en charge par leurs répondant.e.s, des Québécois et Québécoises d’origines haïtienne, vénézuélienne et colombienne.

Le 10 novembre dernier, le gouvernement canadien, par l’entremise du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, M. Marc Miller, annonçait la mise en place d’un programme visant à permettre, pour des raisons humanitaires, l’entrée au Canada de 11 000 personnes haïtiennes, colombiennes et vénézuéliennes. Cette décision faisait suite aux échanges encourus lors de la visite printanière en sol canadien du président des États-Unis, dans le contexte de la fermeture du chemin Roxham fortement réclamée par le gouvernement Legault.

C’est avec stupeur et déception que nous avons par la suite appris que le gouvernement du Québec ne prendrait pas part au dit programme, éliminant ainsi toute possibilité pour des Québécois et Québécoises de ces trois communautés de parrainer des membres de leur famille, les seul.e.s au Canada à en être exclu.e.s.

Chef Paul Toussaint, figure bien connue de la scène culinaire montréalaise et québécoise, se réjouissait de pouvoir parrainer ses parents grâce à ce programme humanitaire spécial. Comme toutes les personnes québécoises d’origine haïtienne, il ne pourra pas profiter de ce programme.

« Je déplore la décision inexplicable et injuste du gouvernement Legault qui prive les personnes comme moi de pouvoir aider concrètement des parents dont la sécurité est gravement menacée dans leur pays. Il n’y a que le Québec qui ne participe pas à ce programme humanitaire. Est-ce que je dois déménager mon entreprise dans une autre province pour parrainer ma sœur? »

Il importe ici de mentionner que la grande majorité des personnes d’origine haïtienne qui se trouvent au Canada résident au Québec, une communauté bien ancrée dans les valeurs québécoises depuis plusieurs décennies. Il faut rappeler que les personnes parrainées ne sont pas un fardeau pour le Québec, puisqu’elles seront sous la responsabilité de leurs répondant.e.s. Il est donc incompréhensible que le gouvernement Legault, tout particulièrement dans le contexte économique et de pénurie de personnel que nous connaissons, fasse le choix délibéré de se priver d’une main-d’œuvre francophone au sein d’une communauté disposée à l’accueillir.

La CHPM demande au gouvernement Legault de revenir sur sa décision.

-30-

Source :

Mme Marjorie Villefranche, Directrice générale, Maison d’Haïti

Tél. : 514 754-6734 | Courriel : dg@mhaiti.org

Mme Ninette Piou, Directrice générale, Centre Na Rive

Tél. : 514 278-2157 | Courriel : npiou@centrenarive.com

Mme Ruth Pierre-Paul, Directrice générale, Bureau de la communauté haïtienne de Montréal (BCHM)

Tél. :514 812-8225 | Courriel : direction@bchm.ca

À propos de la CHPM

La Concertation haïtienne pour les migrant.e.s (CHPM) est une initiative citoyenne mise sur pied suite à l’arrivée d’un grand nombre de migrant.e.s, majoritairement en provenance des États-Unis, à l’été 2017. Composée de plus d’une dizaine d’organismes communautaires œuvrant dans le domaine de l’immigration, l’accueil des nouveaux arrivant.es, l’éducation, la santé et les services sociaux, et autres, elle effectue des démarches auprès des instances gouvernementales, institutionnelles et civiles visant à favoriser une meilleure gestion et intégration des demanderesses et demandeurs d’asile récemment arrivés en sol québécois et canadien.

More To Explore

La Maison d'Haïti

Appel aux artistes : Résidence de création

LA MAISON D’HAÏTI La Maison d’Haïti est une organisation communautaire et culturelle fondée en 1972 qui a pour mission l’accueil, l’éducation, l’intégration et l’amélioration des